Thérapie Sélective DE La Vache Tarie

Des techniques efficaces de traitement pour vache tarie aideront à améliorer la qualité du lait et la santé du pis.

Par le Dr Rob Tremblay, DMV, DVSc, Dipl ACVIMspécialiste en médecine bovine de Boehringer Ingelheim Santé Animale.

Le traitement des vaches avec un antibiotique intramammaire au moment du tarissement est une recommandation standard pour le contrôle de la mammite depuis plusieurs décennies.

Le National Mastitis Council (NMC) recommande l'utilisation d'antibiotiques intramammaires dans le cadre d'une gestion efficace de la vache tarie, et suggère de traiter tous les quartiers du pis même si rien n'indique que le quartier est infecté. Cette méthode porte également le nom de traitement systématique au tarissement.

Tous les secteurs agricoles examinent la manière dont les antibiotiques sont utilisés, en particulier dans les situations où rien n'indique la présence de bactéries. Dans le secteur laitier, le traitement systématique au tarissement est l'une de ces situations. Il existe plusieurs raisons pour lesquelles le traitement pour vache tarie est souvent le meilleur moyen de guérir certains types de mammites et d'améliorer la qualité du lait et la santé du pis. Les chercheurs comprennent l'utilité du traitement des vaches taries, mais ils se demandent s'il existe un moyen de réduire le traitement systématique des vaches qui ne sont pas susceptibles de bénéficier du traitement.

Lorsque les chercheurs se penchent sur la manière de prendre en charge les vaches en fin de lactation et les vaches taries, ils se demandent s'il existe un moyen facile pour les médecins vétérinaires et les producteurs d'identifier les vaches qui n'ont pas besoin d'être traitées avec un antibiotique intramammaire au moment du tarissement.

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles le traitement pour vache tarie est souvent la meilleure méthode pour guérir certains types de mammites et améliorer la qualité du lait et la santé du pis. Les chercheurs ne condamnent pas le traitement pour vaches taries, mais examinent plutôt d'autres méthodes de prise en charge des vaches taries et se demandent s'il existe un moyen de réduire le traitement des vaches qui n'ont pas besoin d'être traitées.

La solution de rechange proposée à la thérapie générale pour vache tarie est le traitement sélectif pour vache tarie, également connu sous le nom de traitement ciblé pour vache tarie car il cible les vaches les plus susceptibles de bénéficier du traitement au moment du tarissement.

Pour cibler ces vaches, les producteurs doivent connaître la santé du pis de leurs vaches. La plupart des experts en Europe et en Amérique du Nord sont d'avis que la première étape consiste à examiner le compte des cellules somatiques (CCS) du réservoir, qui devrait être inférieur à 250 000 sur une base continue avant que les producteurs puissent envisager d'utiliser un programme ciblé pour vache tarie.

Pour les troupeaux dont le CCS est inférieur à 250 000, l'étape suivante consiste à examiner l'information relative à la santé du pis de ces vaches. Les CCS individuels et les relevés de mammite clinique, en particulier dans les 90 derniers jours avant le tarissement, sont importants. Il est important de connaître tous les cas de mammite clinique, même si les producteurs n'ont pas traité la mammite. Ces données peuvent être utilisées pour prévoir quelles vaches bénéficieraient le plus du traitement pour vache tarie. Si les producteurs sont, en mesure d'obtenir de l'information ou les résultats de tests de culture de lait, tels que les résultats du test CanWest DHI’s Mastitis4, ces données seraient utiles pour améliorer la prise de décision au moment du tarissement.

Lorsque les producteurs identifient les vaches les plus susceptibles de bénéficier d'un traitement antibiotique intramammaire, ils doivent traiter tous les quartiers du pis avec des antibiotiques. La plupart des experts en mammite recommandent également l'utilisation d'un scellant à trayon interne.

Lorsque les experts en santé du pis évaluent les avantages du traitement intramammaire au moment du tarissement, ils ne se contentent pas de soigner les quartiers qui étaient infectés avant le tarissement. Ils examinent également si le traitement pour vache tarie protège un quartier contre l'infection durant la période de tarissement.

La période suivant immédiatement le tarissement est importante avant que le bouchon naturel servant à sceller le trayon se forme, période durant laquelle la vache est vulnérable. L'utilisation d'un scellant interne à trayon peut réduire cette vulnérabilité. C'est pourquoi les experts recommandent l'utilisation d'un scellant interne à trayon pour toutes les vaches même si elles ne reçoivent pas de traitement antibiotique intramammaire.

Lorsque les producteurs administrent des produits intramammaires, il est important qu'ils veillent à ce que le processus soit le plus propre possible et qu'ils suivent la technique appropriée, qui consiste à tremper chaque trayon avec une solution de trempage approuvée après la dernière perfusion. Une bonne technique permet également de s'assurer que le scellant à trayon est bien inséré dans le trayon.

Le réseau canadien de recherche sur la mammite bovine et la qualité du lait propose des techniques de perfusion appropriées sur son site web à l'adresse www.reseaumammite.org